Cloud Computing

Qu’est-ce que le cloud hybride ?

06 / 12 / 2021

Un cloud hybride est une association de deux ou de plusieurs types d’environnements cloud destiné(s) à plusieurs utilisations. Les déploiements de cloud hybride sont composés de clouds publics et privés qui ont également la possibilité de contenir des infrastructures héritées sur site. 

Et pour qu’un cloud soit véritablement hybride, il est essentiel que les différents environnements disponibles soient correctement interconnectés entre eux, formant ainsi une infrastructure bien organisée. 

Commençons par une petite définition  

Le cloud hybride est un type d’architecture informatique garantissant un certain niveau d’exécution, d’harmonisation et d’administration de la charge de travail entre divers environnements. 

Il peut avoir plusieurs compositions : 

  • Un cloud privé au minimum et un cloud public au moins  
  • Deux clouds publics minimum  
  • Deux clouds privés minimum  
  • Un environnement local (souvent appelé "On Premise") connecté à un cloud public ou privé au minimum 

Au niveau du fonctionnement, celui des clouds publics et privés faisant partie d’un cloud hybride ne diffère pas de leur organisation indépendante. Ainsi, le réseau local (LAN), le réseau étendu (WAN) et VPN (réseau privé virtuel) et les API permettent la connexion de plusieurs ordinateurs entre eux. De leur côté, les ressources sont fractionnées via des conteneurs ou une solution de virtualisation et sont centralisées dans des Data Lakes (« lac de données »). 

 

Ces ressources sont ensuite distribuées par le logiciel de gestion à des environnements où l’exécution des applications est possible. Cela facilite par la suite le processus d’approvisionnement à la demande par le service d’authentification. 

Comment peut-on utiliser un cloud hybride ?

Les modèles cloud hybride permettent l’amélioration des capacités à la demande. Ils sont également destinés à plusieurs utilisations professionnelles tout en ayant plusieurs objectifs :  

  • Le respect des exigences de la conformité réglementaire : Quelques secteurs doivent se soumettre à une réglementation concernant la protection des données pour éviter de sévères sanctions financières, même si toutes les données ne doivent pas être obligatoirement regroupées dans un environnement privé. C’est pour cela que le cloud hybride est la solution idéale à adopter vu qu’elle engage les entreprises à se conformer à la réglementation.
  • Le lancement de nouvelles applications : Les organisations basées sur le cloud sont souvent confrontées à plusieurs risques quand elles projettent de lancer une nouveauté.
    Le cloud réduit considérablement les risques en minimisant l’obligation d’opter pour un investissement initial substantiel. Par conséquent, l’entreprise peut lancer sa nouvelle application et financer les ressources utilisées seulement au lieu du paiement à l’avance (en cas d’échec, l’entreprise ne subit pas une grosse perte d’argent en ayant à amortir des équipements inutiles).
     
  • La gestion efficace des irrégularités relatives aux fonctionnalités de calcul : Une application peut fonctionner efficacement dans son environnement mais exiger davantage de puissance de calcul le lendemain. Un cloud hybride recentre les différentes nécessités en matière de capacités de calcul dans le but d’assurer la continuité du fonctionnement du service. 

Voici les principaux avantages du cloud hybride 

En réalisant les objectifs visés, le cloud hybride offre plusieurs avantages   

  • Une réponse efficace aux pics de demande : L’entreprise lance la majorité de ses processus dans un cloud privé et emploie ensuite un cloud public afin d’obtenir une puissance de calcul complémentaire. Elle est ainsi prête à être d’attaque face à d’éventuelles augmentations ou accélérations de la charge de travail.  
  • De multiples technologies plus variées : Grâce au cloud public, l’entreprise a la possibilité d’introduire des technologies qui ne sont pas faciles à exécuter dans un cloud privé, comme c’est le cas pour l’opération de traitement des données. 
  • Un temps d’arrêt évité ou minimisé grâce aux sauvegardes : Quand un cloud devient inutilisable, l’entreprise peut avoir recours à l’autre cloud pour passer outre les interruptions de service. 
  • Un important gain économique : En optant pour la maintenance d’un centre de données interne (comme un cloud privé), des coûts peuvent être engendrés et on peut également devoir recourir à beaucoup de ressources pour une efficacité optimale. Ainsi, en transférant certains éléments vers un cloud public, l’entreprise n’est plus obligée de conserver autant d’infrastructures sur place entraînant ainsi une diminution de coûts considérable. 
  • Une sauvegarde sécurisée des données, même les plus sensibles : Le fait d’opter pour un cloud hybride pour le stockage des informations dites sensibles (données bancaires par exemple) permet d’avoir un contrôle plus maîtrisé sur les paramètres de sécurité : l’entreprise a l’occasion de stocker les données sensibles dans un cloud privé sécurisé et de recourir au cloud public pour l’exécution des autres applications. 

Entreprises et cloud hybride : plusieurs options possibles

Tous les types d’entreprise peuvent recourir au cloud hybridePour résumer, indépendamment de la taille et des défis de chaque entreprise, le cloud hybride sera tôt ou tard nécessaire pour votre entreprise et vous permettra, entre autres, d’avoir un modèle économique fiable, adaptable et surtout durable. 

 

Par ailleurs, avant d’opter pour l’une des solutions disponibles, il est utile de bien connaître les types d’environnements et les options que l’on peut avoir au niveau des clouds hybrides, notamment dans le milieu professionnel :   

  • Plusieurs clouds publics : Des serveurs individuels peuvent être répartis entre plusieurs organisations via des machines virtuelles. Pour ce faire, de l’espace serveur est utilisé au cœur d’un même serveur physique.  
  • Un cloud privé sur site : Ce type de cloud représente un centre de données intégralement dédié à une organisation et ses serveurs ne sont pas partagés avec un autre utilisateur. De plus, les clouds privés sur site sont sécurisés et entretenus au niveau de l’entreprise plutôt qu’un prestataire externe.
  • Hébergement d’un cloud privé : Similaire à un cloud privé sur site, cette option permet aux serveurs d’être totalement dédiés à une seule entreprise. La seule différence réside dans le fait que les serveurs d’un cloud privé hébergé ne sont pas localisés dans les locaux de l’organisation : un hébergeur tiers veille au maintien et à la préservation des serveurs en question. L’entreprise a accès ainsi au cloud via Internet au lieu d’un réseau interne. 

 

Manager un cloud hybride peut être assez complexe vu que chaque solution cloud possède ses propres particularités. En optant pour les services de Provectio, vous avez accès à une interface personnalisée vous permettant de gérer librement tous vos services cloud et d’avoir un système fonctionnel et efficace. N’hésitez pas à nous contacter, nos experts restent à votre disposition ! 


 

Sources : 

https://www.oracle.com/fr/cloud/definition-cloud-hybride 

https://www.redhat.com/fr/topics/cloud-computing/what-is-hybrid-cloud 

https://www.ibm.com/fr-fr/cloud/learn/hybrid-cloud 

L'art de bien choisir votre partenaire en infogérance et services managés  Découvrez les éléments nécessaires à la prise de décision quant à  l’infogérance de votre SI. Télécharger notre e-book gratuitement
Safaa - Equipe rédaction

Article rédigé par Safaa - Equipe rédaction

"Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent."Antoine de Saint-Exupéry